Intention et SCÉNARIO

 

Quelle différence y a-t-il entre "élaborer une déclaration d'intention" et "élaborer un nouveau scénario"? Je me suis penché sur la question et j'ai bien vu que ce n'est pas la même chose.

Selon le dictionnaire, une intention est une "disposition d'esprit, un mouvement intérieur par lequel une personne se propose d'atteindre ou d'essayer d'atteindre un but déterminé, indépendamment de sa réalisation, qui peut être incertaine, ou des conditions qui peuvent ne pas être précisées". Et un scénario est un "déroulement concerté, préétabli, d'une action, d'un événement, d'un projet, etc." En d'autres mots, l'intention est l'élan donnée à un projet alors que le scénario est le développement de ce projet.

D'après le Manuel pour le nouveau paradigme, ce sont deux choses que nous devrions faire en vue de créer un nouveau paradigme. Comme il est dit, ce qu’on a à préparer, c’est « l’ébauche d’un nouveau paradigme, commençant par une déclaration d’intention pour en établir le thème ». Ainsi, l’intention contient le thème, soit l’idée générale, et le scénario contient l’ébauche du nouveau paradigme, pas le plan détaillé. Je crois que c'est vraiment ce qu'on a à faire comme premiers pas en tant qu'humains nouvellement nés à ce devenir qui est le nôtre.

Actuellement, la presque totalité des humains sont en train de créer inconsciemment un scénario de victime qui ne va que prolonger le scénario qui se joue présentement sur la Terre. Un petit groupe de plus en plus nombreux commence à penser un nouveau scénario fondé sur la liberté et la responsabilité. Mais cette vision n'est pas encore assez puissante pour surpasser la vision opposée et se manifester, ni même assez forte pour la rejoindre et l'équilibrer. Il manque des scénaristes, beaucoup de scénaristes.

Mais, il n'est pas nécessaire que le nombre de ceux-ci atteigne le nombre des scénaristes adverses (la majorité de l'humanité) car ces derniers écrivent leur scénario inconsciemment, par habitude, par croyance, par indifférence. Leurs visions, observées au niveau d'un individu, n'ont pas de force; c'est leur grand nombre qui leur donne du pouvoir. Ainsi, si un moins grand nombre d'individus projettent une autre vision consciemment, cette vision a un pouvoir considérable et le nombre n'est plus un facteur aussi important dans la balance.

Ainsi, le fait de co-créer ce nouveau paradigme consciemment est très important pour nous et pour l'humanité. Nous en sommes à l'étape de l'élaboration du scénario, de la vision de ce monde nouveau. Nous devons y travailler si nous voulons passer à l'étape suivante qui est celle de mettre ce scénario en production, si on peut dire.

L'élaboration du scénario est primordiale parce que c'est la vision mise en mouvement, c'est l'acte de création à ses débuts. Ça prend une idée claire de ce qu'on veut créer, sinon rien n'aboutira. Il ne pourra y avoir de manifestation de la vision si celle-ci reste floue car la pensée qui pense n'aura rien de solide (si on peut dire) sur quoi s'appuyer pour manifester. L'énergie à la base de la création doit être claire et limpide, pure, si on veut que le résultat le soit aussi, sinon il sera flou comme la vision.
 
La vision, c'est comme un rêve récurrent. Au début, le rêve est flou. On se réveille avec seulement une impression vague de quelque chose de beau et de nouveau. Puis on oublie. Mais plus on fait ce rêve, plus il devient clair et plus on se souvient de certaines images. Vient un temps où le rêve est très clair, en couleurs et en 3D, et où l'empreinte laissée au réveil ne s'estompe plus. Puis un jour, ce rêve devient lucide: on le vit dans son coeur et dans son esprit. Et toute notre action de la journée ne vise qu'à le concrétiser dans la matière. Le rêve se réalise car, maintenant, on le vit.
 
J'éprouve de plus en plus une joie profonde que j'appellerais la joie de la création. Le travail que nous faisons de co-créer un nouveau paradigme, un monde merveilleux d'amour, de lumière et de paix, est plus que stimulant. C'est l'expression même de mon âme, et j'ose croire de tout mon coeur qu'il en est ainsi pour vous et qu'il en sera ainsi pour tous ceux et celles qui viendront.
 
L'appel de la liberté s'est fait entendre. L'amour commence à y répondre.

Concrètement, ce qu'il y a à faire, ce n'est pas d'analyser la situation et d'élaborer des règles, des structures, etc. pour que le monde fonctionne bien, mais de partir d'un tout autre espace intérieur pour créer, à partir de rien, une vision qui deviendra la manifestation du nouveau paradigme.

Je pense que l'important dans cette démarche est d'aller d'abord à la source, de redéfinir les mots et les concepts de sorte que ce scénario soit vraiment l'expression de nos désirs les plus profonds et non pas une copie remodelée de ce que nous connaissons déjà. Comme le disent nos amis d'en haut, ce ne sera pas facile de se dégager de l'ancien paradigme, de ses valeurs et de ses principes, car il est profondément imprégné en nous tous, dans les moindres replis de chacune de nos cellules. Mais c'est là aussi que se situe le défi.

 

Ce ne sont pas les "experts" qui peuvent redéfinir correctement notre nouveau mode de vie, notre nouveau paradigme, mais les citoyens ordinaires qui vivent au jour le jour au contact de la nature et de leurs frères et sœurs humains. C'est en méditant et en réfléchissant à ce nouveau scénario, tous ensemble, que nous parviendrons à co-créer un monde nouveau. Tout est à redéfinir, à créer. 

 

Je pense qu’il s’agit de rêver à un monde idéal dans lequel la vie serait merveilleuse. Pour l’instant, je ne crois pas que nous devons donner dans les détails mais seulement imaginer les grandes lignes. Si on se base sur les idées exprimées dans le Manuel, le scénario doit être nouveau, c'est-à-dire ne pas être inspiré de l’ancien paradigme. On ne peut pas construire du nouveau avec du vieux. Je dirais même que le mieux que nous ayons à faire pour rêver ce scénario est de nous fier d'abord à notre intuition profonde qui est notre contact avec notre être véritable qui connaît nos besoins mieux que quiconque, et ensuite à notre intelligence et notre bon jugement. L'exemple d'autres civilisations extra-terrestres avancées peut être utile mais se baser là-dessus pour construire notre scénario revient à copier dans notre réalité ce qui fonctionne ailleurs mais qui ne s'applique pas nécessairement à ce que nous vivons. Nous avons tout en nous pour trouver toutes les solutions. Et la nature qui est en nous et autour de nous peut être notre meilleur exemple. 

 

Je crois que le changement doit être radical par rapport à ce qui existe aujourd’hui, car cela ne nous a menés, en tant qu’humanité, qu’au bord du précipice. Ce n’est donc pas la bonne direction. Puisque l'ancien paradigme ne fonctionne pas – il suffit de l'observer un peu pour en avoir la preuve –, concevons un nouveau paradigme en nous basant sur des prémisses opposées à l'ancien. On ne peut améliorer l'ancien parce qu'il est fondé, au plus profond de lui, sur les valeurs de l'ego personnel. Au lieu du contrôle, préconisons la liberté, au lieu du mensonge, n'acceptons que la vérité et pour remplacer la peur, ne vivons que l'amour.

 

André


Retour à la liste des articles